chute des cheveux

Stress et chute des cheveux ne font pas bon ménage : les hormones stimulées par le stress ont un effet négatif sur les glandes surrénales ainsi que sur le cuir chevelu. De façon indirecte, le stress peut amener à adopter un comportement nuisant à son corps et les cheveux en sont les premiers affectés. Que faire face à une chute de cheveux provoquée par le stress ?

Stress et chute des cheveux, ou l'inverse ?

La solution paraît simple : déterminer les causes du stress afin de l'endiguer. Malheureusement, ceci est plus facile à dire qu'à faire, et l'on peut facilement se retrouver démuni devant un problème affectant tant sa vie sociale que son estime de soi. Il paraît donc important de souligner qu'une chute de cheveux due au stress est temporaire et que la perte n'est pas irréversible. Se focaliser dessus ne ferait que provoquer un cercle vicieux, la perte de cheveux devenant elle-même une cause du stress. D'autre part, même si on ne vient pas immédiatement à bout du stress, on peut toujours agir sur les comportements qu'il provoque : manque de sommeil, malnutrition...

Quelques solutions pour rester zen

Essayer de garder un mode de vie sain est le plus important et rien n'interdit de s'aider avec des compléments alimentaires achetés en pharmacie. Une cure de magnésium est aussi très utile pour lutter contre la fatigue. Prendre davantage soin de soi et de ses cheveux, en plus d'éviter des casses inutiles, permet d’être à l'écoute de son corps et de retrouver une certaine harmonie. Enfin, consulter un médecin ou se rendre dans un centre capillaire dans une grande ville proche de chez vous comme Lyon, Paris ou Toulouse, reste la solution la plus sûre. Une chute de cheveux n'est jamais anodine et d'autres causes que le stress pourraient être détectées. Dans tous les cas, les prescriptions permettront de favoriser la repousse.