apnée du sommeil

L'apnée du sommeil est un phénomène plus courant qu'il n'y paraît, puisqu'il touche de nombreuses personnes, hommes comme femmes, jeunes ou plus âgés, chaque nuit. Il se caractérise par des interruptions involontaires de la respiration, pendant 10 à 30 secondes, lors des phases de sommeil. Ces multiples interruptions, qui ont parfois lieu jusqu'à une centaine de fois en une seule nuit, ont pour conséquence de réveiller le patient. Ces multiples micro-réveils peuvent gâcher le quotidien, et parfois même, avoir des conséquences plus désastreuses encore. C'est pour cette raison qu'il est essentiel de dépister l'apnée du sommeil le plus tôt possible. Il est possible de faire un test permettant de savoir si l’on est atteint de ce syndrome afin de suivre un traitement.

Savoir analyser les symptômes pour réduire les risques

Plusieurs signes, s'ils sont répétitifs, doivent alerter car il peuvent indiquer une apnée du sommeil. Il s'agit de ronflements quotidiens, d'un sommeil agité qui aboutissent à une sensation de fatigue importante au matin, d'un besoin d'aller uriner fréquemment la nuit, de maux de tête dans la journée, d'une hypertension artérielle, de troubles de la concentration et parfois même d'une tendance à somnoler le jour. Si vous ou votre compagnon/ compagne constatait la concomitance de plusieurs de ces symptômes, c'est certainement que vous souffrez d'apnée du sommeil.

Confirmer le diagnostic avec des examens médicaux

Une fois que vous pensez avoir diagnostiqué une apnée du sommeil, il est nécessaire d'aller confirmer votre hypothèse chez le médecin, qui vous fera passer les examens adéquats. L'examen le plus courant consiste en un enregistrement du sommeil, qui peut se faire soit à domicile, soit dans un établissement spécialisé, selon qu'il faille ou non enregistrer l'activité cérébrale ou musculaire. Une fois le diagnostic réellement établi, vous pourrez discuter avec votre médecin du traitement adapté qui sera la solution à votre problème.